JAPON AIZU-WAKAMATSU
Au cœur de l'histoire samouraï

JAPON AIZU-WAKAMATSU Au cœur de l'histoire samouraï

Hors des sentiers battus, la ville japonaise d'Aizu-Wakamatsu est la promesse d'un témoignage historique unique allié à des paysages naturels grandioses.

Aizu-Wakamatsu est une ville fortifiée qui se trouve dans la préfecture de Fukushima, au Nord-Est du Japon. Elle est réputée dans tout l'archipel pour ses paysages de cerisiers en fleurs au printemps, ses sources d'eau chaude, la délicatesse de son saké et puis surtout pour son histoire étroitement liée à celle des samouraïs. En effet, à la fin de l'ère féodale, Aizu-Wakamatsu est restée loyale au shogun et ce, même après la Restauration de Meiji qui a pourtant marqué la fin du shogunat et la volonté d'ouverture du pays sur le reste du monde. À Aizu-Wakamatsu, ce choix a eu pour conséquence la bataille de Boshin, où se sont illustrés les Byakkotai (L'Unité du tigres blancs), les célèbres 305 samouraïs adolescents : ces derniers étaient des fils de samouraï de la région, tous âgés de 16 et 17 ans, qui, pour certains, ont combattu jusqu'à la mort, pour leurs idéaux. Ils sont très connus au Japon et ont fait l'objet de nombreux livres, films, etc. Pour les passionnés de cette culture qui souhaitent se frotter à la pratique de sports auxquels s'adonnaient autrefois les samouraïs tels que le kyûdô, forme de tir à l'arc traditionnel, ou les arts martiaux comme le kendô et l'aikidô, il est possible d'obtenir des renseignements auprès du Nisshin-kan, une ancienne école transformée en musée d’histoire.
La bataille de Boshin a entraîné la destruction du château de la ville, le Tsuruga-jo, bâti en 1384. Reconstruit à l'identique dans les années 60, il demeure, avec sa toiture traditionnelle de tuiles rouges, l'un des plus importants témoignages de l'histoire des samouraïs du pays. De mi-avril à début-mai, les 1000 cerisiers qui forment le parc de ce château d'exception fleurissent et offrent un spectacle sans égal. Depuis le parc, on peut participer à cette tradition japonaise millénaire de contemplation des fleurs qui date de l'ère Nara (710-794) alors qu'en arrière-plan du parc, le Mont Bandai règne en roi, majestueux. Encerclée par les montagnes, Aizu-Wakamatsu est tournée vers ce sommet qui veille sur elle et dont les sources naturelles d'eau chaude, riches d'une histoire de plus de 800 ans, prodiguent tant de bienfaits. La légende raconte qu'une fille de la Cour de Kyoto, alors capitale du pays, aurait trouvé le remède d'une maladie incurable dans les sources de cette région.

Jeanne Takada

JAPON AIZU-WAKAMATSU Au cœur de l'histoire samouraï

Pratique
S'il est possible de se rendre à Aizu-Wakamatsu depuis Tokyo, _en voiture ou en bus, la solution la plus rapide et la plus pratique reste celle du train (3h). Il faut tout d'abord prendre le Shinkansen jusque Koriyama puis changer pour la ligne JR locale (Ban'etsu Ouest / Ban'estsai-sen) jusque Aizu-Wakamatsu.
Pour voyager dans le Tohoku depuis la capitale, il est avantageux et pratique d'utiliser le JR EAST PASS (Tohoku area). Ce pass vous offre un accès illimité aux Shinkansen, aux trains des lignes JR et aux bus JR de la région. Il peut être utilisé 5 jours, durant une période de 14 jours débutant le jour de l’achat ou de l’échange au Japon.
Plus d'informations sur le site :
www.jreparis.fr/
Ville d’Aizu-Wakamatsu : https://aizuwakamatsu.mylocal.jp/trip/en/ Château de Tsuruga :
www.tsurugajo.com/language/eng/
Nisshin-kan (site en japonais) :
https://nisshinkan.jp/
Informations touristiques sur tout le Japon :
www.japan.travel/fr/fr/