gastronomie

Gastronomie du terroir,
Spiritualité et visites touristiques
à Tsuruoka Yamagata

Par Hélène Marbach

img

La Ville de Tsuruoka est située dans la préfecture de Yamagata au Nord de Niigata. C’est une destination idéale pour découvrir un Japon authentique tout en étant à la fois proche de la mer et de la montagne. La ville, issue d’un royaume féodal, a toujours été très rurale et a su conserver les méthodes ancestrales de culture des fruits et légumes. Ainsi, alliant gastronomie et visites touristiques hors de sentiers battus, Tsuruoka possède tous les atouts pour un séjour de quelques jours.

1. Spiritualité et cuisine Bouddhiste à Tsuruoka :

La région de Tsuruoka est reconnue pour sa cuisine à base d’ingrédients proche de la nature. Dans ce cadre, la cuisine Bouddhiste, ou Shojin Ryori, est une de ses spécialités.

La cuisine Shojin Ryori :

La cuisine Shojin Ryori ( 精進料理, littéralement « cuisine de dévotion ») est la cuisine préparée dans les temples Bouddhistes, servie aux moines et pèlerins. Elle est végétalienne car elle n’inclut ni viande ni poisson. A Tsuruoka, l’accent est mis sur la provenance locale des aliments et le respect des saisons. Les végétaux proviennent de la montagne (champignons) et des champs situés dans la plaine. Préparée avec des produits frais, cette cuisine est très saine pour le corps. Elle est dénommée “Dewa Sanzan Shojin Ryori”.

Lors de notre passage en hiver, le repas du soir comprenait par exemple du tofu au sésame (Goma Dofu), des petits bambous locaux (bambou Gassandake), des tempura, plein de petits bols de légumes, une soupe miso et du riz.

img

Un Plateau de shojin Ryori en hiver

Comme vous le voyez, l’attention apportée à l’esthétique est aussi importante que le goût : il en résulte un magnifique plateau prêt à être déguster.

Pour savourer ce type de cuisine, partez explorer le Massif Dewa sanzan et arrêtez vous par exemple au temple Sanjin Gosaiden au sommet du Mont Haguro.

- Le massif Dewa San zan, le Mont Haguro et le sanctuaire Sanjin Gosaiden

img

Dewa Sanzan

Le massif de Dewa Sanzan est un massif sacré depuis 1400 ans. Pénétrer dans la forêt vous plonge dans le Japon traditionnel.
Le pèlerinage dans cette région comprend l’ascension de trois monts : le Mont Gassan, le Mont Haguro et le Mont Yudono. Il est souvent associé à une renaissance. Historiquement, il était de très bon augure de réaliser ce pèlerinage après avoir été à Ise.

L’ascension du Mont Haguro est la seule qui est possible toute l’année. Marcher sur les traces des pèlerins est magique toute l’année. Quelle que soit la saison la sérénité des lieux est intense.

Avant votre randonnée, commencez par une visite du musée culturel Ideha qui retrace de manière très pédagogique l’histoire du pèlerinage et la vie des yamabushi, les ascètes montagnards dans l’histoire du Japon. En hiver, le musée met à disposition des bottes et des bâtons de marche.

img

Dans le musée culturel Ideha

L’ascension du Mont Haguro commence par un torii, puis il faut traverser une porte en bois rouge, Zuishin, pour pénétrer dans la forêt. Le sentier en marche d’escalier descend à travers des cèdres immenses pour rejoindre la cascade Suga-No-Taki et la pagode de cinq étages Go Jyu No Toh qui date de 937. Sur votre gauche un petit sentier mène à un cèdre de plus de mille ans. Il est le symbole de la grandeur de la nature.

img

Portail shintoïste de Sanjin-Gosaiden

img

La pagode un jour d’hiver

img

Un cèdre très ancien au coeur de la forêt

Ensuite commence l’ascension vers le sanctuaire Sanjin Gosaiden qui se trouve au sommet. En haut vous attend une des trois plus grandes cloches du Japon datant de 1617.
Cette cloche est un héritage de l’influence Bouddhiste sur ce site.

img

L'impressionnante cloche du sanctuaire Sanjin Gosaiden sous la neige

-Une expérience unique : dormir dans un temple

Pour vivre une expérience au coeur de la spiritualité des lieux, prévoyez de rester dormir dans le temple Saikan. En effet, afin de permettre aux visiteurs et aux marcheurs de vivre une ou plusieurs nuits au rythme des moines bouddhistes, le temple Saikan dispose d’une centaine de chambres. Ce style d’hébergement s’appelle “Shokubo” au Japon. Le soir, un repas de Shojin Ryori vous est servi et le matin il est possible d’assister à la première prière (tarif : de 1500 yens/personne pour le repas uniquement à 7000 yens/personne pour les repas et la nuit).

img

Une chambre au temple Saikan

img

Participation à la prière du matin

2. Histoire et gastronomie à Tsuruoka :

A l’époque Edo, le Japon est composé de territoires contrôlés par le Shogun. La ville de Tsuruoka faisait partie du domaine du seigneur Sakai. La région s’appelait alors Shonai. C’est un nom que vous retrouverez souvent.

Depuis toujours, les habitants de cette région ont dû s’habituer à un climat particulier. Entourée de montagnes et faisant face à la mer du Japon, la ville subit des vents particuliers qui apportent des courants d’air froid de la mer. L’hiver, la neige recouvre le pays du mois de novembre au mois de mars.

“Nous avons six saisons ici” explique le responsable du restaurant Do You Know, un restaurant qui propose une cuisine vegan avec des légumes cultivés dans les champs locaux et dans une serre que l’on visite avant de pénétrer dans la salle du restaurant.

Les habitants ont adapté leur alimentation à ce climat et aux saisons. Aujourd’hui, la volonté de consommer des produits locaux cultivés selon une méthode ancestrale participe à la richesse gastronomique de la ville qui a rejoint en 2014 le “Réseau des Villes créatives pour sa gastronomie de l’Unesco”.

img

Une assiette pleine de saveurs chez Do You Know

A votre arrivée à la gare, ne manquez pas de vous arrêter à l’office du tourisme qui pourra vous renseigner sur les différentes possibilités touristiques et qui dispose également de panneaux explicatifs sur les différents aliments de la région en fonction des saisons. Ainsi vous ne manquerez aucune spécialité régionale (espace marché gastronomique Food Ever) !

Citons-en ici quelques-unes. Un des aliments les plus connus est une variété d’edamame (graine de soja verte), le dadacha mame. Très croquant et savoureux, sa caractéristique principale est de contenir beaucoup d’acides aminés antioxydants. Récolté en été et pendant les autres saisons, il est utilisé pour différentes préparations : riz au dadacha mame, gâteau au dadacha mame.

img

Des dadacha mame

Si vous êtes de passage dans la région au mois d’août, vous pouvez récolter quelques haricots vous même (cliquer ici). L’été, la région produit également des cerises et des melons.

En hiver, il est très courant de manger du daikon ou des kabu, une variété de radis local, servis en accompagnement et au goût assez relevé.

img

Kabu, un radis local

“A cette saison, il est important de se nourrir de légumes issus de la terre. Cela réchauffe le corps”, explique la propriétaire du restaurant Chikeiken. L’intérieur de son restaurant situé à 20 minutes de Tsuruoka est d’ailleurs très traditionnel et typique. Sa façon de cuisiner est celle de ses ancêtres il y a 100 ans.

img

Une cuisine du terroir

Enfin, comme la mer est à proximité, la pêche est également importante à Tsuruoka. Les poissons comme le saumon, ou la morue font notamment partie des recettes locales. Ne manquez pas de goûter la soupe miso à la morue, une des spécialités, qui est le plat principal du festival du mois de janvier, Kandara Matsuri. Attention, le poisson est servi avec ses arêtes dans la soupe.

img

Deux plats d'hiver du restaurant Hyakkenbori:
soupe miso à la morue et buri-daikon

Infos pratiques - Où déjeuner et dîner ?
Pour faciliter votre séjour à Tsuruoka et dans sa région, voici quelques adresses de restaurants :

  • - Le restaurant Hyakkenbori, un restaurant “fusion” alliant
    recettes françaises et spécialités locales japonaises.
    Tel : 0235-29-0888, consulter le site internet
    (japonais seulement) : cliquer ici
  • - Le restaurant Do You Know (déjeuner uniquement) :
    tel : 0235-33-8310, consulter le site internet
    (japonais seulement) : cliquer ici
  • - Le restaurant Chikeiken (déjeuner uniquement) :
    tel : 0235-57-2130, consulter le site internet
    (japonais seulement) : cliquer ici
img

Hélène M avec le chef
du restaurant Hyakkenbori

3. Visites touristiques à Tsuruoka :

En complément des randonnées dans le massif Dewa Sanzan et de sa délicieuse cuisine, la ville de Tsuruoka propose des visites touristiques et culturelles variées accessibles en taxi ou en bus depuis la gare. N’hésitez pas à vous renseigner dès votre arrivée à l’office du tourisme qui dispose de brochures en français.

Le Parc de Tsuruoka
Le Parc de tsuruoka se trouve à l’emplacement de l’ancien château du seigneur local. Il offre une agréable promenade avec ses douves bordées de 730 cerisiers qui sont typiquement en fleurs de mi-avril à mi-mai. A l’intérieur du parc, faites une pause au sanctuaire Shonai, construit sur les ruines du centre du château.

img

Photo présentée par Taoyan ni
(CC BY-SA 4.0)

img

La vue sur le musée depuis le Parc de Tsuruoka et ses cerisiers
un aprés-midi d'hiver

Le musée Chido
A deux pas du parc, le musée Chido regroupe des bâtiments historiques de la région. Vous reconnaîtrez un style plutôt différent dans le bâtiment de l’ancienne mairie du district de Nishitagawa. En effet, un des gouverneurs de la ville a souhaité pour certains bâtiments utiliser un style occidental. La ferme de la famille Shibuya permet de comprendre la vie des habitants dans la campagne et les techniques de construction des toits de chaume. Ne manquez pas également les différentes techniques de pêche et les objets d’artisanat présentés dans le bâtiment dédié aux coutumes locales. Enfin admirez le jardin Sakai, typique de l’époque Edo.

img

Photo de Japan Travel - L’architecture typique d’une ferme de la region

Le temple Zenpo-ji

Le dieu “protecteur de la mer” est honoré au temple Zenpo-ji. La visite de l’extérieur du temple est gratuite mais la visite de l’intérieur coûte 500 yens. Une pagode de cinq étages est également présente sur ce site.
Prêt pour une expérience zazen ? N’hésitez pas à contacter le temple grâce au site internet - url : “http://www.zenpouji.jp/english/index.html

img

Photo de Japan Travel
- la porte du temple Zenpo-jiv

L’aquarium Kamo
En famille, seul ou en couple, n’hésitez pas à compléter votre séjour par la visite de l’aquarium Kamo situé à environ une demi-heure de la gare de Tsuruoka, en bord de mer. Cette visite permet de se familiariser avec les poissons de la mer du Japon et de découvrir des méduses du monde entier. Plusieurs spectacles sont également présentés tout au long de la journée (sauf en hiver). Mais votre visite ne serait pas complète sans un repas au restaurant de l’aquarium qui fait face à la mer. Le chef propose en effet un atelier original (sur réservation) : la préparation d’un plateau de fugu aussi bon que beau.

img

Méduses à l'aquarium de Kamo

img

Un globe de méduses

img

Dégustation de Fugu, aussi bon que beau

Informations pratiques - Où loger ?
La région dispose de nombreuses possibilités d’hébergement à l’hôtel ou en minshuku (chambre d’hôtes) dans la ville de Tsuruoka. Il est également possible de rejoindre Yunohama Onsen et ses hôtels ou ryokan au bord de la mer.

4. Comment accéder à Tsuruoka ? Comment se déplacer ?

img

Bienvenue à Tsuruoka

Tsuruoka est accessible en train et en avion depuis Tokyo.

Accès en train : Prendre le shinkansen Joetsu depuis la gare de Tokyo et rejoindre Niigata (2 heures). Une fois à Niigata prendre le train Limited Express Inaho pour Tsuruoka (1h50).
Autre possibilité : Prendre le shinkansen Yamagata depuis la gare de Tokyo et rejoindre Yamagata puis prendre un bus express jusqu’à Tsuruoka.

Accès en avion : Le vol entre l’aéroport d’Haneda et l’aéroport Oishii Shonai dure une heure. Une fois à l’aéroport il est possible de louer une voiture ou de rejoindre la ville en bus.

Une fois sur place, des bus permettent de rejoindre chacun des sites touristiques. Pour connaître leur fréquence, n’hésitez pas à consulter l’Office du Tourisme.

EXISTING SOURCES in english :
http://yamagata-shonai.com/spot_dewa.html
http://experiencetsuruoka.com/
http://english.creative-tsuruoka.jp/
http://en.tohokukanko.jp/yamagata/
https://www.dewakoku.or.jp/en01/map04-01.html

TOHOKU 東北 JAPAN

Copyright © East Japan Railway Company Tous droits réservés.